Interview | Si t’étais… ? : Lord Esperanza

FRA - TOULOUSE - LORD ESPERANZA
Toulouse, le 2 février 2018, le rappeur français Lord Esperanza dans les loges quelques minutes avant son entrée sur la scène du Rex.

Autant attiré par la musique hispanisante (Maria) que la grosse trap sombre (Tutoyer le ciel), Lord Esperanza se situe au croisement des styles. A la fois Lord, seigneur, et Esperanza, espérance, le jeune artiste parisien réunit des paradoxes qui font de lui ce rappeur aux multiples facettes. Presque aussi complexe qu’une sculpture de Jean Dubuffet. 

Si t’étais un animal ?

Un lion.

Si t’étais une grande bataille ?

J’allais dire Waterloo directement mais je vais plutôt citer la première guerre bactériologique à
Constantinople avec la peste immiscée dans les rats.

Si t’étais une arme ?

Je serais une dague du XVe siècle… Mmmh, non, en vrai je serais un katana ! Le 3e sabre ! Je serais
le sabre d’un samouraï et probablement celui du maître de Kill Bill qui lui enseigne tout son savoir.

« Je serais le sabre d’un samouraï et probablement celui du maître de Kill Bill qui lui enseigne tout son savoir. »

Si t’étais un homme politique ?

Je serais Thomas Sankara ou Haïlé Sélassié Ier pour le fait que ce sont les premiers leaders des
Etats unis africains à avoir tenté de rassembler ce continent. Un continent bien trop destitué de ses
droits et pillé… Ce sont des hommes qui ont œuvré et qui ont commencé par mettre le pouvoir au 3e
plan, en utilisant les richesses pour le peuple. Par exemple, quand Sankara est arrivé au pouvoir,
il a revendu la limousine gouvernementale et il a utilisé une 2 chevaux, tu vois. Voilà pourquoi je
serais lui. Ou certains leaders sud-américains, mais pas Chavez.

Si t’étais une figure de la révolte ?

Je serais Martin Luther je pense.

« Je serais Thomas Sankara ou Haïlé Sélassié Ier pour le fait que ce sont les premiers leaders des Etats unis africains à avoir tenté de rassembler ce continent. »

Si t’étais un réalisateur de films ?

Nolan, Kubrick. Nolan, Kubrick ! Nolan…Kubrick. Mmmh, Kubrick en vrai.

Si ton rap était un courant artistique ?

C’est drôle j’y ai pensé. En vrai, la Renaissance. Le Barocco plus exactement.

Si t’étais une couleur ?

Tout est… (référence à son titre « Noir »)

Si t’étais un jeu vidéo ?

Uncharted, c’est un jeu un peu en mode Indiana Jones mais en contemporain, c’est trop lourd !
Sinon Fifa hein, avec les frérots !

Si ton rap était un plat ?

Cuisine moléculaire, car à la croisée des genre.

Si t’étais une position du Kamasutra ?

Comme dirait Vald, je t’aime en levrette. Après il y a un rapport de domination qui n’est pas
forcément toujours là donc c’est un peu bête de résumer ça là-dessus.


Propos recueillis par Bastien Mirandel

Photo de couverture : Valentin Belleville 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *